LIENS





Fishing-No-Limit compteur gratuit pour site

LIENS









Fishing-No-Limit
Fishing-No-Limit

Manque de Pô


Depuis pas mal de temps, nous avions prévus une session sur le Delta du Pô, nous avions collecté pas mal d’informations en tous genres sur cette région.
Une équipe c’était formée, Fredo, Jhony, moi et Breton qui viens nous retrouver en Belgique pour ce nouveau voyage de pêche.


Une petite soirée moule frite belge s’impose et la visite surprise de nos amis Petwich et Fred

Je pensais être déjà fou vus les km que je fais pour aller à la pêche mais Breton me bat, imaginé, Arles vers Charleroi 1000km + Charleroi vers le Pô Italie 1200km, faire le aller retour, calcul =4400km pour une semaine de pêche. Je dis chapeau Breton pour ton courage et ta rage d’aventure.


Départ pour une nouvelle aventure

Après une route pénible avec les montées rencontrées, nous voilà samedi 26 Octobre devant le Pô, vite déchargement partielle des bateaux pour vite aller faire une reconnaissance des lieux avec la mission de nous trouver un campement général.
Nous naviguons vers quelques zones que j’avais repérées avec Google Maps et surprise, consternation, nous en revenons toujours pas, rien de libre, tous les postes potentiellement exploitables sont complets, la rivière est prise d’assaut par des équipe de toutes nationalités,
nous rencontrons ce problème sur une remontée de plus de 30km,
Nous arrêtons notre remontée infernal et nous nous concertons pour prendre une décision, nous rebroussons chemin car ça deviens vraiment trop loin pour le transbahutage du matériel nécessaire pour établir un campement général,



Sur le retour nous trouvons un bon poste de camping pour installer notre campement, nous déchargeons et nous allons retrouver nos amis sur la mise à l’eau ou ils nous attendaient.


Notre campement

On leurs explique l’incroyable et ils sont aussi surpris de nos dires, allez, pas peur vus que nous sommes des Nolimit !


Le Pô avec un super couché de soleil

Le soir tombe vite et le campement est installé, je tiens plus et Fredo de même,
nous prenons nos bateaux respectifs et on ce fait une pêche en vitesse, je n’en reviens pas des gros échos rencontrés sur une heure, le résultat sur si peux de temps laisse songeur car je prend 3 petits bambinos et Fredo en prend un également.




Nous mangeons et nous mettons la logistique du lendemain en place, Pêche au vif et vertical en vue, nous avions avec nous, 7kg de belles tanche, 6kg d’anguille, 10kg de beau carassin que breton nous avait remonté de Camargue, 3 kg d’encornet et 5kg de vers canadien.
Dimanche 7h, départ pour une exploration et nous sommes dépité par la pression de pêche qui est digne du lac du der dans les années 2000 ou les carpistes se tassaient par centaines.
Je n’ai jamais vus autant de pêcheurs de silures, carpistes, professionnels de ma vie de pêcheurs.



Voici le genre d’embarcation mobile que nous avons pu croiser sur le Pô

Nous entamons des dérives et chaque fois nous devons bien observer les berges pour ne pas dérangé les équipes installées,
une vrais galère ce présente pour cette semaine de pêche. Nous nous rejoignons le soir sur notre base et on est vraiment surpris.
Lundi matin vers 7h30, nous allons cherché notre ami Stéphane Culigan qui nous attend avec son matériel à la mise à l’eau pour passer la semaine de pêche avec nous, le temps qu’il monte son campement nous faisons quelques dérives pas trop loin et quelques heures plus tard nous partons ensemble pour quelques heures de pêche, nous lui disons que la pêche vas être dur et qu’il faut mettre le bateau entre les bouées de pêcheurs, passer entre les filets dérivants des professionnel ect…


Fredo et Stéphane

nous sommes quand même gonflé à bloc en espérant que beaucoup d’équipes seront parties vus que nous pensions que pas mal de locaux ou d’équipes étrangères replieraient en début de semaine et bien non, il y a toujours autant d’équipes, nous repérons quelques grosses concentrations de spécimens mais impossible de les faire mordes. Au court de cette journée, nous arrivons à prendre pas mal de silures mais rien d’énorme.
Le mardi matin, nous décidons de continuer avec nos vifs et surprise, un drôle de dépôt c’est déposé sur eux et pas mal de mortalités dans notre bourriche, il faut dire que la rivière est pleine de grosses taches bouillonnantes de sable vraiment impressionnantes, par contre, les anguilles sont toujours en pleine forme ! La même histoire de pêche ce reproduit avec des petits et des petits.



Un peu plus gros quand même

On aurait bien voulu pêcher à la bouée mais vus que nos vifs étaient morts le lendemain, nous avons continué de pêcher au clonk, vers de terre, encornet, anguille.
Nous avons essayé toutes nos techniques de prédilection, nous avons tous sorti notre botte secrète sans beaucoup de résultat sauf un silure moyen de temps en temps.


Un peu plus gros mais rien à voir avec les gros échos que nous avons croisé sur nos écrans

Les pêcheurs professionnels sont vraiment impressionnant, ils pêchent toute la journée et parfois très tard de la nuit avec des filets dérivent qui sont balisé avec des bouée lumineuses par flash, la longueur des filet sont de plus de 100m de long et 2.50 de profondeur sur des km et ils remontent pas mal de poissons, nous avons pu remarqué divers poissons blanc et surement des Bar aussi.


Johny prêt pour la touche

Au court de cette petite semaine nous avons eu des températures de 28c°, quelque petite matinée de brouillard, nous avons quand même pu pêcher 58 silures mais aucun gros espérés.
Celui qui ne sais pas ce que c’est la pression de pêche, je peux lui donné une bonne destination?.


Carême Philippe
Membre Fishingnolimit.

Fishing-No-Limit
© Fishing-No-Limit - 2009 - Tous droits réservés